Mon Amour...


Mon Amour est un cerf aux longs bois,
Mon Amour s'étendit sur la croix,
Mon Amour est doux comme un baiser,
Mon Amour en courant s'est blessé...

Mon Amour est venu s'enchaîner,
Mon Amour venait me libérer.
Mon Amour a connu mon chemin,
Et Il a dessiné mon destin !

Mon Amour me porte dans Sa Main,
Mon Amour veille a mes lendemains.
Mon Amour, je voulais Ton Amour,
Mon Amour l'a donné pour toujours !

Mon Amour, combien faible je suis !
Mon Amour, comment t'ai-je trahi ?
Mon Amour se donne chaque jour,
Pour moi il délaisse Son Séjour !

Mon Amour a perçu mon appel,
Mon Amour, pour Toi je fus cruel !
Mon Amour toujours sait pardonner,
Mon Amour pour moi s'est humilié !

Mon Amour n'était pas d'ici-bas,
Mon Amour est vivant, ne crains pas !
Mon Amour a regagné le Ciel,
Une Terre d'Amour et de miel...

Mon Amour ne m'a pas délaissé,
Mon Amour envoie le Paraclet,
Mon Amour de clarté m'envahit,
Mon Amour vient quand tombe la nuit !

Mon Amour est plus fort que la mort,
Mon Amour sait conjurer le sort,
Mon Amour m'attend dans le Jardin,
Il me pare de fleurs de jasmin !

Mon Amour me console en mes pleurs,
Mon Amour prend sur Lui mes douleurs,
Mon Amour a pris le vin amer,
Mon Amour règne sur l'Univers !

Mon Amour n'a pas beaucoup d'amis,
Mon Amour rassemble ses brebis,
Mon Amour est le Seul vrai Pasteur,
du Mal en nos vies, Il est Vainqueur !

Mon Amour aux portes frappera,
Mon Amour ne se repose pas...
Mon Amour , lorsque mon coeur se broie,
Mon Amour, Tu m'inondes de Joie !

Mon Amour, un Jour, je Te verrai !
Mon Amour, Tu l'as dit, et c'est vrai !
Mon Amour s'est donné comme un Don,
Il me reste l'éternel Pardon !



Je t'aime ô mon Eglise !



Je crois,
      ô mon Eglise !
et je vois Ton Regard
tourné vers Celui qui vient...
depuis des siècles
sur les flots,
Tu t'avances vers Lui
dans la foi et l'Amour,
sans faillir en ton coeur.
Et des voix innombrables
qui sont nées de ta Foi,
tu redis à l'Epoux
ta longue certitude :
"Viens ! Marana Tha !"

Je souffre,
ô mon Eglise !
En tes membres bafoués...
Je souffre du silence
de tes lèvres scellées,
et de ton sang versé
sur des terres inertes
où le grain s'est enfoui
sans qu'une main ouverte
ait ravi à la nuit
le Flambeau de ta Foi...

Je pleure,
ô mon Eglise !
sur mon propre péché,
et sur tant de laideurs
qui blessent ta Beauté...
Je pleure,
ô mon Eglise,
sur ta Robe tachée,
sur ta longue Tunique
- d'une pièce tissée -
par nos égarements
trop longtemps déchirée...

Je t'aime,
ô mon Eglise !
pour ta longue Espérance
qui nous attend debout
aux pieds du Bien-Aimé,
pour l'écho de Sa Voix
en ton Coeur conservé,
pour les eaux qui s'élancent
de son Flanc transpercé
et lavent nos péchés.

Je t'aime !
ô mon Eglise !
en mon Christ Vivant,
pour vos deux mains unies
qui versent le pardon,
et pour le grand Mystère
de la "Mort-Communion"
dont tu nourris nos âmes
à travers le désert;
et pour l'immolation
que tu vis chaque jour
en tes membres vivants,
jusqu'au Jour du Retour !

Je t'aime !
ô mon Eglise !
pour la joie de Marie,
pour son unique Fiat,
pour l'Amour qui l'emplit,
et pour sa propre nuit
offerte à Ton Esprit.
Et parce que tu es née
de la Foi de Marie.
je t'aime !
ô mon Eglise !
parce que tu es ma Mère,
parce que tu m'as caché
au coeur de ton Mystère,
parce que ton Corps habite
dans la Foi de Marie !

Je t'aime,
ô mon Eglise !
pour la Foi de Marie,
pour ton Chef crucifié
qui déchire les cieux,
et pour la part donnée
à chacun des tes fils,
de connaître l'Amour,
et de Le contempler !

Je t'aime,
ô mon Eglise !
pour mon Christ Vivant
remonté des enfers,
et je mêle ma voix
aux milliers de myriades,
pour proclamer l'Amour
de Celui qui revient
de l'Ombre de la Mort,
et pour l'Oeuvre des Trois
qui nous a justifiés !

Je t'aime,
ô mon Eglise !
parce que le Roi des rois
a fait sourdre en ton Coeur
l'eau de la re-naissance.
Parce qu'Il demeure en Toi
jusqu'à la fin des mondes;
alors Il reviendra
sur la Terre Nouvelle
où Il sera pour Toi
et pour l'Eternité :
Feu-Lumière !

Je prie,
ô mon Eglise !
car le Verbe fait chair
est venu parmi nous.
Il a porté nos détresses
et nous a sauvés de la mort.
Je chante,
ô mon Eglise !
car Il a fait de toi,
dans ton humilité ,
Servante de ton Dieu,
l'Epouse magnifique
qui descend des cieux,
d'auprès du Dieu Sauveur.

Je t'aime,
ô mon Eglise !
Pour la voix de l'Epoux
qui m'entraîne en sa course,
pour l'Esprit qui abreuve
la longue traversée
de cette Nuit Pascale,
avec ceux qui ont bu
la Coupe de l'Alliance
et partagé le Pain...

Je veille,
ô mon Eglise !
pour ton Retour en Gloire,
et pour voir rassemblés,
au jour d'éternité,
tous tes fils dispersés...
je veille,
ô mon Eglise !
pour la voix de l'Epoux
résonnant dans la nuit.
Je veille sur la lampe,
et sa flamme joyeuse
brûle dans l'Espérance
et entraîne nos coeurs
dans sa brûlante attente !

Je prie,
ô mon Eglise !
par l'encens que Tu offres
à la Gloire du Père,
par la voix des priants
que Tu prends en la Tienne,
par les pierres vivantes
de Ton Corps humilié,
par ta propre Prière
austère et magnifique,
et par Ton clair Regard
qui contemple le Père,
et le Fils et l'Esprit !

Je te vois,
ô mon Eglise !
en Celui qui descend
dans les eaux du Jourdain.
Une main le désigne :
"Voici l'Agneau de Dieu !"...
"Voici mon Bien-Aimé !"
sur Lui l'Esprit repose.
Et déjà son désir
de consommer la Pâque
te fait naître à la Vie...
Là-haut sur la Colline,
le Feu chasse la nuit.
Sur le drap du Linceul
l'Espérance s'inscrit...
c'est le drap du Banquet !
... et l'Amen Vivant
s'élance dans l'Aurore,
et Te murmure :
"VIENS !"

(Extrait du Tome II de "Les Frontières de l'Innocence",
de Soeur Mariam-Jacob).


   
Abraham


Ô Nuit, tu étais belle !
Oui... mes larmes que viennent broder
les scintillements des étoiles
tombent en mon souvenir
comme miroirs des siècles,
et quand me fuient les rêves
tant je voudrais mourir !
Alors, je me penche sur ces mystères nus
qui d'aussi loin remontent,
et je te vois,
Toi, mon père Abraham !
Et je lis sans trêve
en ta conscience nue
l'Appel et la Promesse
de ce grand Inconnu !
Ô Nuit ! Que donc es-tu cruelle !
Tu lui portais l'urgence :
"Quitte ton pays et fuis !
Fuis tous ceux que tu aimes
et fuis ton espérance !

Sais-tu ô Nuit
le poids de tant de chaînes ?
Que partir enchaîné
parcourant tant de plaines ?
Et pourtant levant les yeux
il t'a regardée, si clair
et toi si noire !
Si noire et scintillante...
Abraham tu seras
et l'Eternel te bénira !

Combien sont les étoiles aux cieux,
et tant sur nos rivages,
ces grains amants des mers,
combien sont-ils nombreux !
Ils te sont Don d'un Dieu
que tu ne connais pas...
Il est Dieu l'Inconnu,
Il est Père et son Fils
tant Il L'aime, sais-tu ?
Mais, non... tu ne sais pas !
Ô Nuit, déjà tombant sur sa vie,
car il était si vieux
et le sein de Sara était resté si nu !
Tu lui apprends soudain
qu'aussi nombreux le sable
et les étoiles,
ainsi seront les siens...
Toi aussi seras Père,
et au Dieu de l'espoir
tu offriras l'Unique,
celui de la Promesse...

Ô Nuit, comme d'un voile
tu recouvres l'Amour,
mais, toi, Père, fidèle Abram,
tu lèveras le bras
sans que tremble ta foi...
et ce Père connu
révélé en son choix,
précèdera tes pas
sur les chemins de terre,
et cette descendance
tu ne sauras compter.

Ô Nuit d'Amour
tu es tombée un jour
pour bercer en ce linceul
cet Unique d'un Père,
qui vers Abraham
fit même prière,
lui confiant la lumière
pour éclairer nos nuits...
Un Fils dont les bras
déchireront le voile
sur une scène nue,
sur la mort d'un Dieu nu,
parce qu'en l'Innocence
et en l'Inconnaissance,
habitant la Promesse
pour avoir tant reçu,
pour avoir tout perdu,
de nuit, tu avais cru !
    Soeur Mariam-Jacob






    Poèmes,
    Soeur Mariam-Jacob... bises à Chloé !
"mariam.jacob" mailto:mariam.jacob@wanadoo.fr





There's a mailing list for Helena's newly published poems.

It consists of poems and prose just published to you as they are
transcribed from her notebooks.

If you want to be on this mailing list,
please send mailto:sailing@victory-cruises.com.net
and write "subscribe poetry".


Victory Lyrics is looking for more Christian Poetry & Prose links.

If you have written Christian poetry or
prose which you'd like to be published further,


please send mailto:sailing@victory-cruises.com and ask us to link to your page.


For information and/or comments, please contact:
Victory Lyrics at sailing@victory-cruises.com
Phone 5661-621092, 621010
Fax 5661-621092 P.O. Box 70
Teniente Munoz 118,
Puerto Williams,

Tierra Del Fuego, Chile
Note:

After 7 years of transcribing the more than 70 notebooks of Helena's poems, I need help.


A hand with the table of contents or other web page work, would be a greatly appreciated to be able to finsh this work of the Lord.


If you want to help, please contact :


Ben Garrett at mailto:sailing@victory-cruises.com

This site is owned & copyrighted by:
Victory Lyrics, Tierra Del Fuego, Chile


Copyright Victory Lyrics 1997- 2001

This page was last updated on 7 October 2001